CYMBIDIUM rose clair (n° 1)

Le 2 avril 2010.

alors voici la deuxième variété d'orchidées que je possède : le cymbidium.

apparemment facile à cultiver mais avec des besoins différents du phalaenopsis tant au niveau du substrat, des températures, etc.......

Souvent chers à l'achat celui-ci avait un prix très correct en jardinerie lorsque je l'ai vu en novembre, donc je n'ai pas réfléchi longtemps.

 Il avait deux hampes florales en fleurs et deux autres en boutons.

Les premières hampes ont fané au bout de deux mois tandis que les nouvelles prenaient le relais d'une superbe floraison (quelle belle organisation ! elles ont tout pour me plaire !)

Aujourd'hui au bout de 5 mois les deux dernières hampes sont toujours fleuries.

J'allais oublier un détail interressant : ce cymbidium est parfumé, si si madame, une douce odeur fraîche, à peine sucrée (bon pas facile à expliquer je ne suis ni oenologue ni nez en parfumerie moi !)

Je profite encore de sa présence à l'interieur et d'ici quelques semaines au plus tard je sais que je devrais mettre le cymbidium dehors (on va réflechir à l'emplacement) jusqu'à l'automne.

A la jardinerie la vendeuse m'a montré la photo d'un ENORME cymbidium qui d'ailleurs a cassé son pot en terre vu la vigueur du pied !!! fleuri 6 mois sur 12 sa propriétaire le laisserai dehors toute l'année.

A voir dans ce cas attention au mistral, et puis si les hivers prochains sont comme celui de 2009/2010 cela va changer la donne !

Je pense que raisonnablement le mien démarrera l'hiver prochain dans la véranda, et si "oh joie" des hampes florales naissent, je le rentrerai alors dans le salon pour profiter de la floraison...........

 

 

 

mai 2010 :

Depuis quelques semaines (températures nocturnes supérieurs à 13°) le cymbidium est dans le jardin, abrité du vent, au soleil matinal.

Apparemment il s'y plait bien. Il vient de faire trois petites tiges à la base des anciens pseudobulbes.

sur la photo les "grains bleus" sont du poison pour escargot, pas esthétique certes mais tellement efficace...

 

 

 

25 août 2010 :

Je vois une vieille feuille jaune, je m'approche avec mon sécateur pour la couper et je vois quoi : Arggggggggggg, Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr, un pseudo-bulbe tout pourri !!!!!

Je ne comprends pas, je suis convaincue de ne pas avoir trop arrosé, il fait chaud, voire très chaud (21° le matin, 34° l'après-midi) depuis des semaines, je trempe une fois tous les 8 jours, entre temps le pot est bien sec, et là, brusquement.......

Bon, aussitôt j'ai dépoté, la plupart des racines sont pourries. J'ai enlevé le pseudo et la plupart des racines mortes, mais pas facile pour les racines, il y a un tel "chignon" emmélé !  Les jeunes pousses sont toutes belles, mais pour combien de temps ?

J'ai bien rincé la motte pour enlever un maximum de substrat, fait trempé quelques minutes dans une solution fongicide, fait séché.

J'ai rempoté dans un substrat neuf spécial cymbidium.

Pas de photo, pour l'instant pas envie de prendre le portrait des orchis en si mauvaise posture....

Maintenant advienne que pourra, je ne peux pas faire plus.....

 

 

05 septembre 2010 :

Pour l'instant pas de signes d'agravation, on surveille....

 

 

 

26 décembre 2010 :

Le vilain "qui voulait pourrir", a donc poursuivi son lent travail de suicide tout au long de l'automne....

Meme rentré dans la véranda pour passer l'hiver, deux ou trois autres pseudos ont pourris à leur tour.

J'ai sans doute utilisé un fongicide à retardement, car là depuis quelques semaines le processus c'est arrété, il reste 4 pseudobulbes anciens et leurs feuilles bien sur.

L'ensemble à l'air sain. On attend, on ne touche à rien, à part un grand bol d'eau une fois par mois sans doute.

Et puis peut être que l'arrivée de cymbibi 2ième va titiller son orgueil ?

Et puis peut être que dans un an on peut espérer la guérison, puis la floraison de l'ingrat boudeur ?

Peut être..............



08/04/2010
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres