### AU FIL DU TEMPS (oct 09 à nov 10) ################

Le 2 mai 2010.

Voilà j'ai enfin pu installer les phalaenopsis comme je le désirais.

Mon bricoleur préféré vient de me fabriquer un "mur" en treillis de bois, mobile (je peux donc le mettre devant une fenêtre au choix),

Voici les photos :

A sa place prévue, devant la baie vitrée du salon :

 

d'autres photos :

 

Les phalaenopsis sont suspendus, en bas à droite celui qui est posé c'est le zygopetalum (qui ira dans quelques jours prendre ses quartiers d'été dans le jardin).

 

 

Le 7 mai 2010.

Voici tous les phalaenopsis réunis.

 

24 mai 2010

"On efface tout et on recommence", gros problème de déshydratation dû aux brutales montées de température j'imagine !

Reprise de l'installation sur étagère, pots des phal sur billes d'argiles humides. Je ne peux pas suspendre pots + billes argiles sur le treillis, le poid trop lourd ferait basculer l'installation. L'étagère est placé de manière perpendiculaire à la fenêtre (pour tout l'été) car de face et à 30 cm la température en plein soleil (avec le voilage) y est de 35 ° !!

pffffffffff, le treillis me plaisait vraiment, zut   : (

 

 

17 juin 2010.

Aujourd'hui, entre les refloraisons des premiers et le plein épanouissement des autres, le salon est très fleuri et embaume, c'est un régal.

 

 

Le zygopetalum 2, sa troisième hampe fleurie et une nouvelle avec les boutons en train de s'épanouir :

 

 

Du côté de la fenêtre opposée, le colmanara 1, l'oncidium 1 et le phalaenopsis 14 :

 

 

Enfin dehors sur la terrasse, le cymbidium 1, le zygopetalum titanic (1), et un "hébergé", un dendobrium nobile, maigrichon, confié par mon amie Florence. Mon rêve est de lui rendre en super forme, et fleuri ! mais il parait que cette variété n'est pas facile à faire refleurir, il faut attendre au moins l'automne prochain..........

 

 

17 août 2010.

Installation des orchis pendant notre absence d'une semaine :

Tous les phal et les zygopetalum, sur étagère, dans le couloir face à la fenêtre de la porte d'entrée, orientée nord-ouest, après un trempage d'environ 4 heures.

Odontoglossum, oncidium, cymbidium, le dendobrium de Florence, à leur place habituelle sur la terrasse à l'est, après trempage d'environ 4  heures.

Résultat après 7 jours d'absence, par température de 20 à 30 dehors, et de 20 à 26 à l'intérieur :

Tous les phal et les zygo impeccables, la plupart avaient encore leurs racines bien vert foncé. Quelques fleurs fanées (normal) et éclosion de boutons de fleurs, progression de la hampe florale du zygo 1, nouvelles petites pousses au zygo 2.

Ceux à l'extérieur : cymbidium impeccable, dendobrium substrat très sec mais pas de signes de déshydratation, oncidium et odontoglossum aux pseudos un peu fripés, substrats très secs, mais pas de signes de déshydratation.

L'oncidium 2 qui avaient de gros signes de pourrissement est mort.

Bilan : En été, même pour deux semaines je pense que je peux les laisser tous après un bon trempage d'au moins plusieurs heures, mais plutôt à l'intérieur, car dehors il y a quand même le risque d'un gros vent de sud, ou de pluies, orages.

Les orchis laissées avec un cache-pots contenant une petite réserve d'eau sous la plante sont encore les plus humides. Celles avec cache-pots simples (sans reserve d'eau dessous) bien humides, enfin celles sur lit d'argile inondé lui au maximum sont les moins humides. Conclusion je supprime les plateaux de billes d'argiles, finalement pas si indispensables que ça. Sans regret les cache-pots sont bien plus jolis.

 

18 août 2010 :

Nouvelles installations :

 

 

 

 

 

13 septembre 2010 :

On amorce doucement la fin de l'été, les journées sont encore douces ( 24 à 27 °), la nuit la température minimum a été de 15 °.

Le soleil du matin ne frappe plus trop fort sur la droite de la baie vitrée. Après 10 h il inonde la gauche de la baie. Donc j'ai pu placer l'étagère devant la baie droite, sans danger.

De l'autre côté de la pièce, le soleil baigne la fenêtre après 15 h. Il  est filtré par la moustiquaire à l'extérieur et le voilage. Au plus près j'ai placé les oncidium, odontoglossum et zygopetalum fleuris ou avec hampe florale,  demandant plus de lumière que le phalaenopsis placé lui en bas à gauche.

A l'extérieur séjournent encore le dendobrium nobile de Florence (un des moins frileux), cymbidium, odontoglossum, oncidium et zygopetalum.

 

 

 

 

 

 

 

22 septembre 2010 :

Certaines nuits les températures descendent à 13 °, il y a 8 jours nous avons eu une nuit de pluie fine qui a super bien arrosé les orchis dehors : leurs pseudobulbes sont gonflés comme des ballons. Sympa mais bon s'il pleut encore, cela ne va plus leur plaire, les zygos si sensibles à la pourriture risqueraient le plus.

Alors même si nous n'avons eu aucune nouvelle averse aujourd'hui j'ai rentré dans la véranda les zygopétalums défleuris, les oncidiums, les odontoglossums. Les journées sont encore très ensoleillées donc la journée, dans la véranda avec une fenêtre ouverte il fait jusqu'à 30 °, et la nuit les fenêtres sont fermées, il y fait dans les 20 °.

Dans la véranda elles ont retrouvé notre fameux "mur" en treillis de bois. Il est maintenant fixé sur le mur du fond. A cet endroit la luminosité est très bonne et très peu de soleil direct, en milieu de matinée.

Je voudrais obtenir une bonne amplitude dans l'écart des températures jour/nuit, d'ici quelques semaines elle sera plus significative et permettra j'espère une initiation des hampes florales.

Le zygo 2 lui n'est pas aussi exigeant : il sort une hampe florale !

Sont restés encore dehors le cymbidium et le dendrobium nobile de Florence, mais je les ai déplacés plus au soleil, à côté de la bougainvillée.

 

 

 

 

18 octobre 2010 :

Dans le salon, parade des phals :

 

 

 

 

 

 

 

Leurs copines devant la fenêtre en face, avec en promesse de spectacle la première floraison maison de zygopetalum 2.

 

 

 

25 octobre 2010.

Les températures nocturnes dans la véranda avoisinent les 10 °. Il est temps de rentrer les odontoglossums, oncidiums et zygopetalums dans le salon. Un rempotage pour quelques uns d'entre eux et hop tout le monde au chaud.

Sur la terrasse, à l'abri du vent, le cymbidium et le dendrobium nobile prennent encore les rayons du soleil le matin.

19 novembre 2010 :

Depuis quelques jours le cymbidium est dans la véranda, le dendrobium nobile de Florence est dans le salon car "en boutons".

Nous sommes au terme de ma première année de culture des orchidées. Cette année a été plus que satisfaisante pour moi, je voulais au moins conserver mes plants, en fait je n'en ai perdu qu'un ( ou deux ? car cymbidium 1er continue son lent pourrissement d'irréductible...) et j'ai eu la chance de voir mes premieres floraisons maison.

Aboutissement jusqu'à floraison pour de petites hampes naissantes sur dendrobium lors de l'achat, et surtout "refloraison maison" complète, c'est à dire, naissance, croissance et floraison pour des hampes nées à la maison, plusieurs mois après l'achat, pour un zygopétalum, et pour beaucoup de phalaenopsis.

 

La suite ici

http://decouverte-des-orchidees.blog4ever.com/blog/lire-article-403288-2052549-au_fil_du_temps__dec_10_a_nov_11_.html

.................................................................................................................

 

 

 

 

 



01/05/2010
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres